Bakemonogatari

Bakemono quoi ? Ne vous laissez surtout pas impressionner par le nom, sinon vous risquez de passer à côté d’un super anime. Précision avant d’aller plus loin : tout ce que je vais écrire concernera mon avis « à chaud » vu que je n’ai vu pour l’instant que les deux premiers épisodes.

Rien que visuellement, il dépasse tout ce que j’ai vu jusqu’à présent : changement de plan rapide, enchaînement de couleurs, utilisation de 3D pour donner un rendu 2D, enfin bref un mélange de techniques très bien maîtrisées, même si je pense que tout le monde ne sera pas séduit. Mais je vous laisse juger par vous même avec cette vidéo :

Alors séduit ? De mon côté, vous l’aurez compris, je le suis totalement !

Mais l’histoire dans tout ça ? En fait, bakemonogatari est la contraction de deux mots : Bakemono (monstre) et Monogatari (histoire). On va donc avoir droit à des histoires de « monstres » mais le tout est raconté différemment de ce à quoi on a l’habitude : loin des histoires pour faire peur, on suit Araragi, un lycéen dont je vous laisse découvrir le passé, qui aide des personnes atteintes de maux paranormaux. On en apprends plus sur certains mythes japonais, tout en ayant une histoire liant les personnages entre eux. L’anime est divisé en plusieurs arcs, chacun étant concentré sur un « monstre » en particulier, un découpage qui permet de regarder cette série presque comme des films ; arc par arc (il y en a cinq au total).

Un gros coup de coeur pour moi qui ne regarde que très peu d’anime, que je recommande chaudement, même si je sais que les partis pris visuels ne plairont pas à tous…

2 Comments

Join the discussion and tell us your opinion.

Siddhartarusreply
juin 22, 2012 at 03:06

Je suis un peu comme toi, je ne regarde que très (très) peu d’anime. Celui-ci fait très envie ! Je signe ! 🙂

Aerikreply
août 01, 2012 at 02:08

Allez, tu m’as convaincu, je me lance aussi !

Leave a reply