Journée des femmes et avis rétrogrades

Je vois beaucoup de gens qui écrivent à propos de ce jour particulier, qui est celui des femmes. Surtout sur Facebook. De longs pavés de personnes remettant en cause l’existence de cette journée, sous-entendant que les combats actuels ne sont pas les bons, que les femmes ont aussi leur part de responsabilités dans ce qu’elles vivent (et donc qu’elles ne devraient pas se plaindre), etc.

Et ça me sidère. Je pourrai presque dire que ça me choque.
En 2018, en France, alors qu’on a les moyens d’être informé, de comprendre le monde qui nous entoure, pourquoi est-ce que je lis encore ce genre de chose ?

Alors j’ai eu besoin d’écrire un article. Oui un article, et non pas d’aller leur répondre car je n’ai pas l’énergie nécessaire, et peut être pas non plus la patience de le faire. Excusez-moi d’avance s’il est brouillon mais je vais essayer d’organiser ma pensée. Le plus simple pour cela : répondre à ce que je lis.

« Franchement la journée de la femme, ça me fait bien rire »

Moi aussi. Mais plus un rire amer. J’aimerais que cette journée ne soit plus. J’aimerais que nous soyons égaux, non pas en droits (car en France c’est le cas), mais une égalité de fait. Et aussi une égalité sociale.

Et tu sais quoi ? Le jour où tout les combats menés actuellement, en France, en Europe mais aussi dans le monde, auront portés leurs fruits je serai ravie de ne plus avoir besoin de ce jour. Mais voilà ce n’est pas le cas : les remarques sexistes sont toujours légion, j’ai du appeler les impôts quand j’ai vu mon nom et prénom disparaître de ma feuille d’imposition au profit de ceux de mon homme, une femme meurt tout les trois jours sous les coups de son compagnon / amant / ex et je dois lutter sans cesse contre un complexe d’infériorité que me renvoi la société (surtout quand je négocie un salaire ou quand j’affirme mes idées en réunion). Oui mes exemples sont divers, de « gravité » différente et pourtant ce sont autant de reflets de cette disparité homme femme.

« Egalité homme-femme n’importe quoi, déjà on a un pénis et pas vous »

C’est bien de connaître ton corps mais là on ne parle pas tout à fait de ça. Les femmes ne demandent pas un pénis, juste que le fait de ne pas en avoir ne les pénalise pas dans leur vie….

Et en parlant de connaître son corps, savais-tu que pendant longtemps (et encore maintenant) l’anatomie féminine était très peu étudiée ? (et il y a encore des différences de traitement / transmission de connaissances dans les livres pédagogiques).

« Non mais les violences sexuelles c’est grave, je suis d’accord. Mais elles sont vulgaires avec leur balance ton porc. Et puis elles avaient perdu la mémoire ou quoi ? »

Je n’arrive même pas à comprendre en quoi une vague de libération de paroles, sur un sujet aussi compliqué que l’abus de pouvoir / abus sexuel peut être considéré comme vulgaire. C’est le fait de parler d’une expérience aussi traumatisante et intime ? Alors que de nombreuses personnes, aussi bien chez ceux qui doivent faire la justice, que vers un « public » non désiré qui va s’emparer de tout les propos, vont ensuite remettre en cause leur souffrance ?

Quelques liens pour ceux qui veulent aller plus loin :

« Moi j’ai jamais eu de problèmes, peut être que si les autres avaient la bonne attitude au lieu de chauffer tout le monde, elles seraient tranquilles »

Le fait de ne pas avoir « eu de problèmes » est très personnel. Peut être que tu es mieux armée pour ce monde, peut être que tu es née dans un milieu plus éduqué aussi, enfin bref tant mieux pour toi. Mais pourquoi nier le monde qui t’entoure ? Pourquoi ne pas faire front avec les autres, surtout en tant que femme ? Pourquoi rabaisser les autres en leur disant que c’est de leur faute ? Et surtout : pourquoi reporter la faute sur la femme… Un homme ne peut donc pas résister à ses pulsions face à une jupe ?

C’est fou comme ça peut faire du bien d’écrire tout ça. Bravo d’être arrivée au bout de ce long article libérateur, et j’espère que je pourrai compter sur toi pour défendre une vision du monde plus juste.

Allez, cœur cœur love 💕

L’image est issu d’un travail pour Livres de Proches pour qui j’ai sélectionné 5 livres pour cette journée. N’hésitez pas à y aller !

Be Sociable, Share!

Share your thoughts