Divergent, le livre avant de voir le film

Divergent, le livre avant de voir le film

Un peu de lecture entre nos tests de recette du livre Viva Italia !

Tout d’abord le contexte : une copine m’envoie une bande annonce avec pour commentaire « Hunger Games style ». Et c’est vrai que sur la bande annonce, on sent clairement l’inspiration de la saga Hunger Games : une fille de 16 ans qui doit quitter son lieu et sa caste natal. Comme j’ai énormément apprécié les romans Hunger Games, j’ai décidé de lire le livre original de Veronica Roth dont s’inspire le film (sortie prévue en avril 2014) afin de pouvoir comparer les deux univers.

(ce trailer de Divergent s’éloigne déjà légèrement plus de Hunger Games)

Pour résumer l’intrigue de l’histoire, il faut déjà comprendre que le monde dans lequel Divergent a lieu, est un monde post apocalyptique et dystopique divisé en 5 factions : les Altruistes dont fait partie Béatrice (l’héroïne) au départ, les Audacieux, les Erudits, les Fraternels et les Sincères. A 16 ans, les habitants de ce monde passent un test pour déterminer quelle faction leur convient le mieux mais chaque personne prend sa propre décision lors de la Cérémonie du Choix. Un choix déterminant car il conditionne toute la vie future : métier, comportement, vêtement, relations…

Le test n’a pas réussi à déterminer une classe pour Béatrice ce qui fait d’elle une Divergente. Pour des raisons qu’elle ne comprend pas, l’examinatrice lui conseille de cacher ce résultat, de ne pas en parler et de ne pas se faire remarquer.

Divergent - le livre de Veronica Roth

Elle va ensuite choisir de quitter sa faction initiale pour rejoindre celle des Audacieux, ce changement de faction faisant d’elle un « transfert » et s’accompagne d’un apprentissage (quasi militaire pour cette classe) et d’une coupure avec son ancienne vie.

Je vais m’arrêter là pour l’histoire, car je ne veux pas vous spoiler, mais finalement ce livre parle des choix que l’on fait, de prendre son destin en main sans forcément rentrer dans une seule case ; mais aussi de résistance (si on voit des pistolets dans le trailer ce n’est pas pour rien).

Honnêtement je n’ai pas pu décrocher de ce premier tome et tout comme pour Hunger Games ça se lit très vite (j’y ai passé mon samedi). Pour la comparaison avec cette autre saga bien entendu certains thèmes sont récurrents entre les deux mais l’histoire, la personnalité des héroïnes mais aussi les mondes sont différents, ce qui permet de ne pas avoir de sentiment de déjà vu (ou déjà lu dans ce cas !).